Le coeur blessé, rendu cruel par la souffrance, ramène sans cesse l’âme égarée au souvenir de l’amour perdu.

Le coeur blessé, rendu cruel par la souffrance, ramène sans cesse l’âme égarée au souvenir de l’amour perdu.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de