Alphonse Karr

Les latins disaient : la faim de l’or, auri fames. Nous, plus énergiquement, la soif de l’or. La soif est en effet un besoin plus violent et dont la satisfaction cause l’ivresse.

Les latins disaient : la faim de l’or, auri fames. Nous, plus énergiquement, la soif de l’or. La soif est en effet un besoin plus violent et dont la satisfaction cause l’ivresse.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de