Anton Tchekhov

Les vieux, c’est comme les enfants, ils voudraient qu’on les plaigne, mais qui en a pitié.

Les vieux, c’est comme les enfants, ils voudraient qu’on les plaigne, mais qui en a pitié.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de