Heinrich Heine

Avec ses bonnets de nuit et des lambeaux de sa robe de chambre, le philosophe bouche les trous de l’édifice universel.

Avec ses bonnets de nuit et des lambeaux de sa robe de chambre, le philosophe bouche les trous de l’édifice universel.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz