G. M. Trevelyan
Grâce à l’éducation, une vaste population sait lire mais ne sait pas ce qui vaut la peine d’être lu.

Grâce à l’éducation, une vaste population sait lire mais ne sait pas ce qui vaut la peine d’être lu.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de