William Shakespeare

Pauvres gens ceux qui n’ont pas de patience Quelle blessure s’est jamais guérie autrement que par degrés.

Pauvres gens ceux qui n’ont pas de patience Quelle blessure s’est jamais guérie autrement que par degrés.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz