Quand on peut se regarder souffrir et raconter ensuite ce qu’on a vu, c’est qu’on est né pour la littérature.

Quand on peut se regarder souffrir et raconter ensuite ce qu’on a vu, c’est qu’on est né pour la littérature.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz