Gustave Flaubert

Elle se sentait perdue, roulant au hasard dans des abîmes indéfinissables.

Elle se sentait perdue, roulant au hasard dans des abîmes indéfinissables.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de