William Shakespeare

Reste toujours l’odeur de sang tous les parfums de l’Arabie n’adouciraient pas cette petite main.

Reste toujours l’odeur de sang tous les parfums de l’Arabie n’adouciraient pas cette petite main.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz