- Livre: Je parts... mais je reviendrai
Si un jour on me demandait de ne plus écrire, il faudrait aussi m’enlever mon âme, pour que je puisse partir me reposer en paix.

Si un jour on me demandait de ne plus écrire, il faudrait aussi m’enlever mon âme, pour que je puisse partir me reposer en paix.


Image d’illustration :

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz